Téléphone: (+226) 25 30 61 48/49
Widget Image
HomeEnvironnement & pêche

Environnement & pêche

ETUDE DE FAISABILITE DU PROJET DE SOUTIEN DES METHODES DE PROTECTION DES PLANTES ET DES CULTURES AGRICOLES DANS LA REGION DU LIPTAKO-GOURMA, PHASE II

Cette étude de faisabilité a démarré en juillet 2020. Elle est financée par un Accord de subvention avec la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA).

L’objectif global est de réaliser une étude de faisabilité technico-économique du Projet de soutien des méthodes de protection des plantes et des cultures agricoles dans la Région du Liptako-Gourma, phase 2, qui vise à améliorer la sécurité alimentaire et le niveau de revenu du groupe cible en augmentant la production, en optimisant les ressources naturelles et en réduisant les risques environnementaux, les migrations et la pauvreté. Plus spécifiquement, cette étude vise à :

Diagnostiquer de façon détaillée l’état actuel de la zone

les enseignements tirés des projets mis en œuvre, notamment la 1ère phase du Projet de renforcement des moyens de protection des végétaux et des denrées stockées dans les Etats du Liptako-Gourma financé par la BADEA au Niger, au Mali et au Burkina Faso ;

Identifier les composantes du projet ;

les enseignements tirés des projets mis en œuvre, notamment la 1ère phase du Projet de renforcement des moyens de protection des végétaux et des denrées stockées dans les Etats du Liptako-Gourma financé par la BADEA au Niger, au Mali et au Burkina Faso ;

Evaluer les coûts des différentes composantes du projet repartis

En devises locales et étrangères

Réaliser l’analyse financière et économique et le calcul du taux de rentabilité financière et économique du projet

En devises locales et étrangères

Identifier les impacts du projet sur l’environnement et les mesures à prendre pour leur mitigation

En devises locales et étrangères

Les principaux livrables attendus de cette étude

Le chronogramme d’exécution prévoit la fourniture des livrables en début 2021.

ETUDE DE FAISABILITE DU PROGRAMME QUINQUENNAL DE DEVELOPPEMENT DE L’ELEVAGE DANS LES ETATS DU LIPTAKO-GOURMA

L’objectif global du programme quinquennal de développement de l’élevage dans les Etats du Liptako-Gourma (PDELG) est de contribuer à la transformation durable des chaînes de valeurs des animaux afin qu’elles puissent mieux assumer leur rôle dans l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, l’augmentation et la sécurisation des revenus des producteurs, et l’amélioration de la résilience des populations pauvres dans les zones rurales et urbaines.

De façon spécifique, le programme vise :

1. Accroître la qualité, la disponibilité et l’accès aux ressources pastorales

pour l’émergence des systèmes de production animale porteurs

2. Réduire la mortalité et la morbidité du bétail ruminant

à travers le renforcement des services vétérinaires et la promotion de la santé publique vétérinaire

3. Améliorer la compétitivité des filières ruminantes et l’accès des communautés pastorales et agro-pastorales à des marchés porteurs et sécurisés

4. Renforcer la capacité des acteurs de la chaîne de valeur des ruminants et des agents du projet

par l’organisation de formations ciblées répondant aux besoins de leurs corporations

Le PDELG est conçu suivant les axes d’intervention suivants :

i. Accroître la qualité, la disponibilité et l’accès aux ressources pastorales

ii. Réduire la mortalité et la morbidité du bétail ruminant

à travers le renforcement de services vétérinaires et la promotion de la santé publique vétérinaire

iii. Améliorer la compétitivité des filières ruminants et l’accès des communautés pastorales et agro-pastorales

á des marchés rémunérateurs et sécurisés

iv. Renforcer la capacité des agents de projet et des acteurs de la chaîne de valeur des ruminants

par l’organisation de formations ciblées répondant aux besoins de leurs corporations

v. Gestion et suivi du programme.

La zone d’intervention de l’ALG

Elle se limite pour l’instant dans la Région du Lipta-Gourma à l’exception des campagnes de vaccination qui ciblent les zones à risque pour avoir pour plus d’efficacité contre la transmission de pathogènes dans un contexte d’élevage fondé sur la mobilité des troupeaux.
Les investissements envisagés dans le cadre de ce second projet visent d’abord à améliorer la performance des chaînes de valeur des ruminants par l’amélioration de l’environnement dont dépendent les animaux pour leur besoin en nourriture et en eau, et par la mise à la disposition des producteurs et des autres acteurs de la chaîne de valeur de paquets technologiques visant à améliorer la santé et la productivité des troupeaux et assurer la compétitivité du bétail ruminant sur les marchés domestiques et régionaux. Des investissements sont aussi envisagés pour l’amélioration du cadre de travail de l’ALG, la gestion et le suivi du projet, et pour couvrir les coûts récurrents sur une période de 20 ans.
Les coûts des investissements sont comptabilisés pour la période du décaissement du projet de 2020 à 2024, tandis que les coûts récurrents sont inclus pour la période du projet et pour la période de fonctionnement des investissements, qui s’étend de 2020 à 2038. Le coût global de 68,251 milliards de FCFA répartis comme suit :

Répartis coût global

Composante Montant(F.CFA)
1 Burkina Faso 19 365 000
2 Mali 21 322 000
3 Niger 24 876 580
4 Régional 2 688 000
TOTAL 68 251 580
X